mercredi 15 janvier 2014

Écrivain: Isodore-Lucien Ducasse

Et voila notre trio d’écrivains uruguayens d'origine française qui est complété avec ses compatriotes Jules Supervielle et Jules Laforgue. Par rapport à ces compatriotes, la vie d’Isidore Ducasse ou bien sous son pseudonyme de Comte de Lautréamont, auteur dont le succès fut posthume, reste relativement mal connue, par manque de sources.

L’écrivain est le fils de François Ducasse, né le 12 mars 1809 à Bazet au nord de Tarbes et de Jacquette-Célestine Davezac, née le 19 mai 1821 à Sarniguet près de Tarbes. 

François Ducasse émigre vers l'Uruguay vers 1839/1840 car il est détaché comme commis-chancelier à la légation (consulat général) de France à Montevideo. Il fera ce voyage comme des milliers de Basques , de Béarnais vers ce pays d’Amérique du sud malgré le fait que l’Uruguay soit à ce moment en guerre avec l'Argentine.

Sa femme le rejoindra en 1841 sur Montevideo.

jeudi 2 janvier 2014

Le passage du nouvel an

Et voila, nous avons passé un nouveau cap et nous nous retrouvons en 2014. Je sais que le temps passe à une vitesse grand V comme tout ce qui se trouve autour de nous. On court tellement après le temps que l'on ne sait plus où donner de la tête et on n'a plus le temps de penser au temps de dire stop!

Cette société qui nous entoure change constamment avec ces codes de modernité, de nouvelles technologies puis patatrac, si on suit pas, on se retrouve démodé comme les fringues, la musique, la technologie, les traditions bref c'est comme cela que l'on se fait cataloguer d'antiquité, de rustique, de vieille branche et j'en passe. Est-ce que tout change si vite?

Et bien non!

Il y a une tradition qui existe dans les rues de la Ciudad Vieja (vieille ville) de Montevideo qui ne change pas d’année en année. Une chose toute simple mais qui fait le bonheur de beaucoup de gens mais aussi le grand malheur des autres. Le jet des calendriers et de l'eau.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...