jeudi 2 janvier 2014

Le passage du nouvel an

Et voila, nous avons passé un nouveau cap et nous nous retrouvons en 2014. Je sais que le temps passe à une vitesse grand V comme tout ce qui se trouve autour de nous. On court tellement après le temps que l'on ne sait plus où donner de la tête et on n'a plus le temps de penser au temps de dire stop!

Cette société qui nous entoure change constamment avec ces codes de modernité, de nouvelles technologies puis patatrac, si on suit pas, on se retrouve démodé comme les fringues, la musique, la technologie, les traditions bref c'est comme cela que l'on se fait cataloguer d'antiquité, de rustique, de vieille branche et j'en passe. Est-ce que tout change si vite?

Et bien non!

Il y a une tradition qui existe dans les rues de la Ciudad Vieja (vieille ville) de Montevideo qui ne change pas d’année en année. Une chose toute simple mais qui fait le bonheur de beaucoup de gens mais aussi le grand malheur des autres. Le jet des calendriers et de l'eau.



La pluie de papiers

Ce que je veux dire par ce titre est que le 31 décembre marque la tradition de tous les bureaux, officines, autant ceux du privés que ceux du gouvernement de déchirer et balancer dans la rue les calendriers de l’année en cours afin de montrer qu'on change d’année. Mais bon, il n'y pas que des calendriers...

Tradition qui se limite à la vieille ville où se trouve la plupart des bureaux. Évidemment, une fois que vous passez dans une des rues au moment de la fin de cette tradition, vous avez l'air de vous retrouver dans une grande fiesta car vous avez des ''cotillons'' de toutes les tailles ce qui, point de vue propreté, n'est pas le meilleur des meilleurs car très peu d’employées municipaux passent par la suite pour nettoyer tout cela. Donc, c'est le vent qui s'en charge la plupart du temps.

J'avais déjà fait un article fin 2011/début 2012 car j’étais allé prendre des photos de tout cela en ville: Voila mon article.

On appelle cela en espagnol, la lluvia de papelitos (la pluie des petits papiers) comme ci-dessous.


L'eau

L'autre tradition est la bataille d'eau ce qui veut dire que si vous avez le malheur de marcher dans la rue comme les touristes par exemple, vous avez de fortes chances de prendre une bonne douche. Remarquez, vous pouvez toujours amener votre serviette et votre shampoing, ça détonnera moins!

Si vous travaillez dans le coin, pensez à prendre votre repas ce jour là car au moins, vous n'en subirez pas les conséquences surtout si vous collègues vous attendent de pied ferme afin de se venger de toute l’année sur vous.

Donc les gens vont utiliser tout ce qu'ils trouvent pour arroser les gens avec des bombas de agua (ballons remplis d'eau), des pistolets, des pichets, des poubelles de bureau, des tasses, bref tout ce qui est un contenant qui peut servir à contenir le liquide H2O. Mais cette bataille d'eau est surtout pour marquer le début de la saison du carnaval et réveiller les esprits à la fête!



Prises en flagrant délit, preuve à l'appui...mais mignonnes quand même donc on passe l’éponge :)


Elles attendent une proie facile

Voici deux petites vidéos de ce qui peut vous arriver en ville ce jour là...





Les feux d'artifices

Ensuite, le clou du spectacle à mes yeux est sans contexte la fin d’année avec des milliers de feux d'artifices, de pétards qui partent dans le ciel et dans tous les sens. Tout le monde participe à ce spectacle et je peux vous dire que c'est impressionnant.

Avant Montevideo, je n'avais jamais vu cela car nous sommes habitués la plupart du temps à un feux d'artifices bien préparé, sécurisé, aseptisé comme beaucoup de chose ce qui veut dire que tout le monde va dire "ohh", "ahh", "ouahh" en même temps.

Ici, vous avez pas le temps de dire quelque chose parce que vous ne savez plus où regarder. Il vous faut des yeux qui fassent un 360 degrés afin de contempler le paysage. Donc, c'est plutôt des "boudu con" (et oui, je suis du sud!), "fais gaffe", "oh put*in", "oh la vache", etc. Comme tout le monde allume des feux, certaines personnes le font en utilisant des précautions et puis vous avez les tarés de première classe qui ne se soucient de personne autour d'eux. Donc, il faut quand même faire un peu attention mais une phrase à mes yeux: Vive la liberté de faire ce que l'on veut!

Ci-dessous, deux vidéos de ce que l'on peut apercevoir des toits. Un conseil: Montez un peu le son et écoutez ces pétarades...Hallucinants!



<


Et voila la fin de mon premier article de cette nouvelle année 2014

Encore bonne année et à notre prochain article

DISCLAIMER : Pictures displayed on my posts are most likely from the internet.
All material is copyright their respective owners

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...