jeudi 16 mai 2013

Le Cabildo de Montevideo

Le Cabildo est le plus ancien bâtiment qui se trouve sur la Plaza Constitución/Matriz et de la Ciudad Vieja (vieille ville). Il est facilement repérable grâce à son architecture de type néoclassique fait de pierre. Il se trouve aux angles des rues Sarandi et Juan C. Gómez.

Le Cabildo était le conseil d'administration coloniale qui régissait une municipalité à l'époque de l'Empire espagnol. Il existait des Cabildos espagnols et des Cabildos indigènes. Les membres du Cabildo étaient nommés ou bien parfois élus. Toutefois, ils étaient considérés comme représentatifs de toutes les couches de la population (du propriétaire terrien au chef de ménage). 

Le Cabildo fut utilisé dans toutes les colonies d’Amérique du Sud (Argentine, Uruguay, Pérou, Bolivie, Venezuela, etc) ainsi que dans les Caraïbes comme Cuba et même à la Nouvelle-Orléans.

Le Cabildo de Montevideo fut la maison du gouvernement durant la période coloniale de la vice-royauté du Rio de la Plata mais servira aussi de prison, de palais du pouvoir législatif, etc. Bâtiment qui fut le plus haut à la naissance de la ville.

Il fut dessiné et construit sur la base du projet de l'architecte espagnol Tomás Toribio en 1804 qui était de la Real Academia de Nobles Artes de San Fernando (Académie Royale des Beaux-Arts de San Fernando). Les travaux furent achevés en 1812 selon les archives de la ville. Son projet d'el Cabildo y Reales Cárceles (le Cabildo et sa vraie prison) fut approuvé par la Cour royale d'Espagne en 1804. Il fut construit avec des pierres extraites des carrières de la colline du Cerro proche de la ville et de briques faites de mortier de chaux et de sable.


Quand on rentre dans le Cabildo, on apercevra le majestueux escalier qui monte au premier étage et on aperçoit les deux cours intérieures comme on peut voir dans les haciendas avec sa fontaine au milieu d'une des deux cours. Je peux vous dire que ce sont de vrais murs en bonne pierre qui gardent bien la fraîcheur durant l’été. Donc, si vous avez trop chaud durant votre visite sous le soleil d’été, c'est un endroit naturel de fraîcheur où se reposer un peu. Évidemment, en hiver, c'est moins recommandable car ça caille un peu.

Le Cabildo en 1937

A part sa cour intérieure et son escalier monumental, on trouvera une salle d'audience, une prison avec ses cachots individuels et collectifs, une chapelle, une salle capitulaire, une infirmerie, etc. Le fronton du bâtiment présente des colonnes ainsi que des balcons (voir photos). Jusqu’à date, je n'ai jamais vu de photos anciennes montrant des élus ou des hommes importants au balcon et s'exclamant devant la foule. Je ne pense pas que la taille du balcon permet ce jeu la.

Le Cabildo aujourd'hui

Tout les ornements sculpturales que l'on trouve à l'intérieur proviennent de maisons du quartier du Prado de Montevideo. Sauf concernant la source d'eau qui est située au centre de l'une des cours (celle de gauche) qui fut la première fontaine publique de Montevideo, située originalement sur la Plaza Constitución/Matriz.



Une étape importante de l'histoire du Cabildo de Montevideo fut écrite par le capitaine William Lloyd Wharton (officier de marine britannique et capitaine du bateau HMS Sylvia) en 1894. Il était hydrographe de la marine royale et déterminera le zéro de Wharton (23,88 mètres en dessous du niveau de la mer) qui est la référence géodésique des hauteurs et des niveaux en Uruguay.


Après l'indépendance en 1830, le Cabildo deviendra le siège du pouvoir législatif des cours supérieures de justice, du chef de la police, du conseil national d'administration ainsi que du ministère des Affaires étrangères.


Il existe une petite bibliothèque dans ce bâtiment aussi (à gauche) et elle recèle quelques très belles collections de livres comme celle de l'éminent historien et anthropologue Fernando Octavio Assuncao qui compte environ 800 volumes arrivant jusqu'au XVIe siècle. Quand on rentre dans cette bibliothèque, on a l'impression de revenir dans le passé car tous les livres se trouvent sur des étagères faites de bric et broc, des livres dans tous les sens. On peut devenir membre de la bibliothèque qui fait parti du petit réseau des librairies de la ville contre une modique somme avec en prime une carte de membre qui sera faite à la machine à écrire. 100% typique!

Depuis 1959, le bâtiment est utilisé comme musée municipal des Archives Historiques de la ville. On peut y trouver une partie de toute l'histoire des monuments de la ville, les permis de construire, les cadastres de 1830 à 1935. Ces fichiers inclut aussi le procès-verbal de la commission administrative et économique de Montevideo entre les années 1830 à 1919. Bref, une grosse partie de l'histoire de la ville se trouve à cet endroit précis. Toutefois, on songe à transférer les archives dans un lieu à l’abri de l’humidité et des détériorations inévitables du bâtiment.


Le bâtiment a été classé monument historique en 1975. Étant donné l’âge du bâtiment, ses structures ont subi des dommages au fil des années avec des fuites assez importantes sur une des façades (sur le côté de la rue Sarandi) et sur les toits. L'administration actuelle est la première qui s'est vraiment attaquée aux problèmes de ce bâtiment avec une restauration qui a commencé en 2012. Cela a redonné un peu de jeunesse mais la vulnérabilité du bâtiment se démontrera quotidiennement tant que le bâtiment ne sera pas restauré entièrement.





A bientôt

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...