lundi 6 mai 2013

Le jardin botanique de Buenos Aires

Nous allons faire une petite ballade dans un coin de nature en pleine ville à Buenos Aires. Si vous avez l'occasion d'aller visiter Buenos Aires, je vous recommande hautement de mettre le jardin botanique de la ville sur votre liste tant ce jardin est merveilleux. Évidemment, il ne fait pas des centaines d'hectares mais il est suffisamment beau pour y aller se reposer car le quartier où se trouve ce jardin est très agréable.

Le jardin botanique, de son vrai nom, Jardín Botánico Carlos Thays de Buenos Aires, se trouve dans le quartier de Palermo, proche de la station de métro (subte) Plaza Italia (ligne D). Ce jardin est triangulaire et il est délimité par l'Avenida Sante Fé, l'Avenida Las Heras et la rue República Árabe Siria. Avantage du lieu aussi car à quelques pas, on retrouve le zoo de Buenos Aires qui est une des attractions en haut de la liste des enfants (et des parents). Donc, si on fait les deux dans la même journée, vous aurez eu une journée bien remplie.


Le jardin fut dessiné par l'architecte paysagiste français Carlos (Charles) Thays qui deviendra citoyen argentin par la suite. Carlos Thays a fait peut-être plus que quiconque pour embellir Buenos Aires et fut une personnalité importante qui laissera son empreinte verte autant sur Buenos Aires que Montevideo. Il travaillera avec les architectes paysagistes de Montevideo comme Charles Racine, Durandeau, etc.


Un autre grand parc du nom de Parque Thays se trouve dans le quartier de Recoleta. Il fut directeur des Parques y Paseos de la Ciudad de Buenos Aires (Parcs et promenades de la ville de Buenos Aires) de 1892 à 1898. En fait, presque tous les espaces verts de la ville ont senti son influence du parc Centenario au parc Lezama de San Telmo en passant par ceux de Patricios, Barrancas de Belgrano, Tres de Febrero. Thays promouvait la plantation d'arbres le long des boulevards de la ville et a exigé plus de trottoirs et de places publiques. Il mettra en place ce même genre de raisonnement sur Montevideo avec le Parque Rodo, l'Avenida Artigas, Carrasco, etc.


Toutefois, le Jardin botanique fut son projet pour lequel il se sera battu avec la ville durant quelques années.


Le jardin botanique fut inauguré le 7 septembre 1898 et a environ une superficie de 69,772 mètres carrés, ce qui est quand même pas mal en centre-ville.


On trouve une très grande variété d’espèces végétales car on en recense au moins cinq mille (plantes, arbres et arbustes). Une grande partie du parc (environ cinq hectares) contient une grande collection de spécimens d'arbres originaires d'Argentine. Un autre partie du parc (environ deux hectares) contient des espèces provenant des cinq continents. Le jardin possède trois styles distincts de jardin recrée dans un esprit français, romans et orientale. Il est facile de se promener à travers ce jardin grâce aux multiples chemins et la plupart des espèces végétales sont identifiées avec leurs noms et leurs lieux d'origine.

La beauté de ce jardin botanique réside dans le nombre incroyable de statues, bustes et monuments que l'on retrouve disséminé dans tout le jardin. On peut les admirer tout en utilisant les chemins qui sillonnent le jardin. Des fontaines et des petites mares font partis du paysage.

La statue El despertar de la naturaleza
On trouvera des espèces comme les eucalyptus, peupliers, cyprès, des laracées, des séquoias, palmiers, des Ceiba speciosa, etc. Il est facile de s’arrêter et de tomber dans un état comateux de sieste sauf qu'il vous faut trouver un banc car presque chaque banc est occupé par des gens qui boivent le maté, qui lisent ou qui font les deux. On trouve aussi des amoureux, des bambins, des assoupis au premier degrés de ronflement, des porteños (habitants de Buenos Aires), des touristes. Une population de chats sauvages (en santé) erre dans le jardin tout en gardant un œil attentif sur les visiteurs.


Au milieu du parc, on trouve la demeure (ou manoir) de style anglais de Carlos Thays et de sa famille. Il y vécut de 1892 à 1898 durant son mandat de directeur des parcs de la ville. Ce manoir fut bâti en 1881 et sert aujourd'hui de hall d'exposition et de bureaux. On trouve aussi de magnifiques serres qui font parti du jardin municipale de l’école Cristóbal María Hicken qui est liée à la Faculté d'Agronomie de l'Université de Buenos Aires. Une de ces serres a été envoyée par la France après l'exposition universelle de 1889.

La maison de Charles Thays (ainsi qu'un des habitants du jardin devant la maison)


Il y a aussi un monument intitulé Indicador Meteorológico (indicateur météorologique) conçu par José Markovich, et présenté par la communauté de l'Empire austro-hongrois pour l'Exposición Internacional del Centenario (l'exposition internationale du centenaire) en 1910.

Une des serres du jardin botanique
En jour de semaine, vous apercevrez des cars entiers d’écoliers au jardin botanique qui a une mission et une fonction de conservation de la biodiversité et de l'éducation environnementale pour tous les niveaux scolaires, collégiaux et universitaires. Le jardin botanique a été déclaré monument national pour son caractère culturel et naturel.


L'entrée est gratuite! Dès que vous mettez le pied à l'intérieur, vous commencez à sentir le stress de la ville disparaître lentement. Toutefois, les voitures et camions qui se trouvent sur les avenues limitrophes vous rappelleront que vous êtes dans le cœur de la ville mais le jardin vous donnera quand même un sentiment d'isolement et de paix.

Quelques autres photos de ce joli jardin de Monsieur Thays

Statue Plegaria de la india
 

Status Los Primeros Frios
Un autre point de vue de la maison de Carlos Thays et du Jardín Botánico
Un des gardiens du Jardín Botánico qui fait sa sieste
Statue Tiempo de la sinfonia
Et voila la fin de ce petit périple à travers le jardin botanique de Buenos Aires!

A bientot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...