lundi 1 juillet 2013

La gastronomie d'Uruguay

Aujourd'hui, un petit article sur la bouffe uruguayenne car étant donné que je suis français, faut bien que je parle de bouffe sinon, je ne suis pas normal. Alors, on va d'abord détruire avec un scud le cliché de la plupart des gens en s'imaginant que tout ce qui se trouve en dessous du tropique du cancer, c'est à dire à partir du Mexique jusqu’à la pointe de l’Amérique du sud se résume aux tacos, burritos et empanadas. Totalement faux sur tout la ligne car chaque pays a ses propre mets locaux et traditionnels. Évidemment, on retrouve quelques plats qui sont les mêmes à travers un certain nombre de pays mais généralement sous différents noms. Mais aussi des plats qui sont reliés à l'histoire et l'apport de l'immigration dans le pays.

Alors, déjà, je peux annoncer que les uruguayens aiment manger autour d'une bonne table et pendant longtemmmmmmmps. Je peux rajouter aussi que ce sont des gourmands car ils nous talonnent en nombre de confiseries bien sucrées que l'on trouve dans toutes les bonnes boulangeries du pays.

Comme je l'ai mentionné dans différents articles de ce site, ce pays a été colonisé par les européens donc on trouvera cette saveur de colonisation dans tous les principaux plats qui vous seront servis sur la table. Et oui, 80% de la population des uruguayens est d'origine italienne, espagnole, française, allemande, suisse, anglaise, etc.. Par contre, en tête de ses saveurs, on s'apercevra que l'Italie a été la plus prépondérante à laisser son héritage par rapport aux autres pays car la plupart des principaux plats sont italiens! 

Présentation de quelques plats

Oui, je peux l'affirmer en disant qu'ils adorent les Pastas! Dans tout supermarché ou toute petite épicerie, on trouvera des pâtes, des pâtes, des pâtes et des pâtes (industrielles ou/et fraîches) et des raviolis. Toutes les chaînes de supermarché du pays ont des comptoirs spécialement dédicacés pour les pâtes et les raviolis fraîches. J’étais loin de me douter de cela quand je suis arrivé dans le pays mais cela démontre la forte influence de la société italienne dans ce pays.

On pourra accompagner vos pâtes de la fameuse sauce Caruso. C'est une sauce à base de crème, d'oignon, de jambon, de fromage, de champignons et finalement de noix. Elle ressemble un peu à notre béchamel. Petite histoire de l'origine de cette sauce: Cette sauce a été créée en 1915 par deux chefs de Montevideo qui voulaient impressionner le ténor Napolitain Enrico Caruso. A-t-il aimé? On n'en sait rien mais le nom, lui, est bien resté ancré dans le pays d'une certaine façon.

Les Gnocchis (ou ñoquis) était traditionnellement mangé le 29e jour de chaque mois dans pas mal de pays du sud car c'était la veille de salaire, quand les gens étaient au plus bas dans leurs économies. Les Gnocchis étaient un repas pas cher et copieux. Aujourd'hui, ceux-ci sont mangés en tout temps du mois.

L'Asado qui n'est pas un plat à proprement parlé est le barbecue national. Pas besoin de vous dire que c'est la meilleure viande que j'ai jamais mangé jusqu’à date. Quand vous goûterez à cette viande (comme celle de l'Argentine, du Brésil, etc), vous allez devoir revoir votre définition du mot ''viande''. J'ai cet article sur ce l'Asado.

La Tarta Pascualina qui est une tarte ou tourtière, farcie de blettes, d’œufs durs et d’épinards. Des fois, on peut rajouter des carottes mais je la préfère sans carottes car je trouve le mélange œuf-épinard assez succulent pour le palais de la bouche.

Tarta Pascualina
La Milanesa de pollo est en fait une escalope panée de poulet (ou de bœuf) que l'on peut vous servir en sandwich entre deux petits pains (Milanesa al pan) accompagnée de salade, de tomates et vous engouffrez le tout. Repas que beaucoup d'uruguayens vont acheter au coin de la rue ou dans des petits supermarchés sur l'heure du repas de midi. On trouve aussi la Milanesa Napolitania sur une montagne de frites avec du fromage, du jambon, des œufs, etc. Vous en mangez une et je vous certifie que vous êtes bourrés pour deux jours à moins d'avoir un petit armagnac avec vous.

Milanesa de pollo
Pas mal de ces plats sont accompagnés de guarnación (accompagnement): Papas fritas (frites), Arroz (riz) ou d'Ensalada mixta (salade mixte qui se compose essentiellement de laitue, tomate, oignon). 

Petite note rigolote concernant les frites: On trouve la Papa noisette qui est l’équivalente de nos pommes noisettes en France. Vous allez vous dire ''et quoi?". Le comble du comble est qu'il est impossible de trouver ces fameuses pommes noisettes au Canada (misère!) mais une des compagnies qui inonde les pays du sud de pommes noisettes est la compagnie McCain qui est....canadienne! Pourquoi donc, on n'en trouve pas au Canada???

La Fainá est une galette fine à base de farine de pois chiches et cuite dans un four à pizza. La Fainá est l’équivalent de la Soccaen Italie. On la retrouve surtout en tant qu’entrée avant le plat principal.

Pizza...et oui comme dans tous les pays, ils font de la pizza version locale avec une croûte moelleuse mais épaisse. Elle est tartinée de sauce tomate ainsi que de mozzarella. Ensuite, vous pouvez ajouter ce que vous voulez dessus. A remarquer que l'on ne dit pas pizza mais pisa ou pitsa.

Petite note: La consommation de pâtes en Uruguay est deux fois plus grandes que celle des pizzas. Pizza: 0 Pasta: 1 - Balle au centre

Le Puchero est l’équivalent de notre pot-au feu national. On y met pêle-mêle de la viande de bœuf, des saucisses (du lard de cochon en option) puis des pommes de terre, des carottes, des oignons, des courges, des patates douces, des tomates, des poivrons, etc. Bref, le repas qui vous dure de deux à trois jours durant l'hiver.

Il existe quand même des plats espagnols comme la Tortilla Española. C'est un plat de pommes de terre accompagné d’œufs et de saucisses. Comme on peut le voir, ce n'est pas très léger mais on sait que généralement la nourriture espagnole n'est pas la plus légère non plus. De surcroît pas mal huileuse. Ce qui ne m’empêche pas de la manger.

On trouve aussi l'Empanada Gallega qui malgré son nom est une tourtière de poisson(s) avec des oignions, de l'ail, des poivrons, des tomates, de la sauce tomate, etc. On peut rajouter des olives aussi. C'est un plat qui a été apporté par les immigrants espagnols de Galicie. Le poisson est celui qui vous tombe sous la main. Nous faisons souvent ce plat avec du thon (en boite) et c'est délicieux. Facile à faire, santé et tout le monde aime cela. On le mange autant froid que chaud.

Empanada Gallega

Lehmeyun: un plat arménien, apporté par les immigrants arméniens.  Plat constitué d'une mince feuille de pâte circulaire sur laquelle est disposée une farce de viande hachée (le plus souvent de l'agneau) et de légumes finement découpés comme des tomates, poivrons, oignions incluant également des plantes aromatiques comme le persil et le basilic. 

La salade russe comme chez nous c'est à dire composée de pommes de terre, de carottes, de pois et de mayo. On vous la servira beaucoup comme accompagnement de plat. Et oui, il y a eu une immigration russe en Uruguay. A noter que cette salade a été inventée dans les années 1860 par le chef Lucien Olivier (russe d'origine franco-belge) du célèbre restaurant L'Ermitage situé place Troubnaia à Moscou.

Les trucs rapides

Le Sandwich Caliente qui est mon encas préféré...enfin pas si léger que ça mais bon, j'en mangerais sur la tête d'un teigneux. Je vous ai fait la présentation de cette entrée ici.

Les empanadas...oui, on en trouve quand même et c'est les mêmes que partout ailleurs: jambon, épinards, bœuf ou fromage. J'ai pu manger le long de la côte atlantique (plus précisément à Punta del Diablo), des Empanadas de cazón, c'est à dire des empanadas fait de petit requin que l'on pêche près des côtes. Elles étaient préparées dans une petite cabane de pécheur par une mama souriante et sympa. Par contre, les empanadas (oui..au pluriel) étaient à tomber parterre car succulentes.

Le Pancho qui est la version locale du hot-dog. Pain viennois avec une saucisse de Francfort, de la moutarde ou mayo ou ketchup. Rien de particulier à signaler mais on en trouve à tous les stands de bouffe aux intersections dans la ville.

Le Chivito qui est un style de hamburger monstrueux et version locale mais qui a un goût totalement différent que ceux que l'on trouve dans les chaînes internationales de fast-food. Voici mon article sur ce monstre absolument délicieux. J'en parle dans cet article.

Le Chivito qui ferait tomber en syncope votre docteur!

Le Choripán est un sandwich à base de saucisse dans un petit pain (comme la baguette) badigeonnée de sauce Chimichurri ou de Salsa criolla (sauce criolla).

Les desserts

Alors, messieurs dames, voici un farouche concurrent des français concernant les pâtisseries et les confiseries. Qui aurait pu se douter que ce petit pays soit un aussi grand gourmand? Personne, moi-même le premier!

Rien qu'en regardant cette photo, votre taux de cholestérol vient de péter son maximum!
Les Churros que la majorité des gens connaissent assez bien car c'est une friandise que l'on retrouve assez fréquemment sur nos marchés de ville ou des foires en France. J'ai toujours connu cette gâterie car quand nous étions petits, il y avait un stand de Churros durant la foire commerciale qui avait lieu une fois tous les mois. Pour nous faire plaisir, notre mère allait nous en acheter et c’était LE moment que l'on attendait le plus. Assez commun à beaucoup de pays hispaniques ou latins car on en retrouve même au Canada si on va chez les Mexicains, les Colombiens, etc.. Il est facile de trouver la pâte à Churros dans les magasins hispaniques mais moins facile d'avoir la machine.

Des Churros avec du Dulce de Leche...aie aie!

La Torta Frita (que l'on pourrait traduire par gâteau frit) est une pâte composée de farine et de sel que l'on trempe dans l'huile chaude. Évidemment, ce n'est pas le dessert le plus léger que l'on trouve mais c'est un encas de beaucoup d'Uruguayens qui se promènent autour des parcs ou le long de la Rambla les week-ends. On trouve des petits stands un peu partout mais attention aux conditions d’hygiène (surtout l'huile) quand même car n'importe qui peut faire des Tortas Fritas. On peut la saupoudrer de sucre ou de Dulce de Leche.

Allez hop! Une vitrine de plus. Va pas être content le docteur!


Selva Negra (Schwarzwälder Kirschdort ou le Forêt noir) est un gâteau au chocolat avec de la crème chantilly et des cerises entre chaque couche. Il a été apporté dans les bagages des immigrants allemands à la fin du XIXe siècle en Uruguay. On le trouve dans toute bonne pâtisserie.

Le Postre est une style de gâteau éponge avec de la meringue, de la crème Chajá et de la pêche. C'est un gâteau qui a été inventé d'abord dans la ville de Paysandú avant de s’étendre à l'ensemble du pays.
Le Postre
Le Flan comme on le trouve chez nous mais généralement vous avez le choix entre la sauce caramel ou bien de Dulce de leche.

Très populaire: Les Bizcochos qui sont des pâtisseries à base de pâte feuilletée au beurre avec de nombreuses variantes mais les croissants étant l'un des plus populaires. Ce sont des encas que l'on amène assez facilement chez les gens car on sait que tout le monde en mangera, surtout les enfants.
Bizcochos
Et puis pour finir, la Pastafrola qui est une délicieuse tarte à base de Dulce de Membrillo (pâte de coing).
Pastafrola
Voila une petite présentation de certains plats ou mets uruguayens que j'ai pu goûter au cours de mon séjour. Une expérience enrichissante qui m'a fait découvrir d'autres plats culinaires et que je peux rajouter sur ma longue liste internationale.

Pour ceux qui seraient intéressés par la vraie cuisine uruguayenne en bouquin, il existe un très bon livre avec de très bonnes explications sur la préparation des plats. Malheureusement, c'est un bouquin qu'en langue espagnole si je me trompe pas et qui ne doit pas être facile à trouver en dehors du pays: le Manual de cocina del instituto Crandon est un livre de recettes mis à jour assez régulièrement. On l'a acheté avant de partir et on ne regrette pas cet achat.

A bientot!

2 commentaires:

  1. Vraiment bravo pour votre article particulièrement détaillé et complet ! Peut-être auriez-vous pu insister un peu plus sur le dulce de leche, la confiture de lait dont le goût n'a rien à voir avec celle qu'on peut trouver en France. Je me demande encore aujourd'hui si ce n'est pas la première raison de mon mariage avec un uruguayen :-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Catherine. Je vous comprend car quand on tombe dans un pot de Dulce de Leche, on a du mal pour en sortir. Mais je vois qu'en plus, vous avez eu le billet gagnant pour partager votre vie avec un Uruguayen donc le rêve! :)
    On m'a dit que le meilleur dulce est celui de l'Uruguay et ensuite celui de l'Argentine car celui de l'Uruguay contient moins de sucre et il est moins brun que l'Argentin. Évidemment, si vous demandez la question à un argentin, il vous dira le contraire.
    Avez-vous essayé le dulce sur les crêpes? Vous monterez au 5ieme ciel mais je suis certain que vous avez déjà du essayer car je pense que vous êtes gourmande ce qui est tout à fait normal car c'est un des plaisirs de la vie!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...