dimanche 3 novembre 2013

Les tutures Peugeot: Prise 2

Comme je suis un amoureux de vieilles voitures (pas un fanatique qui va tapisser toute sa chambre de posters de voitures quand même), je peux dire que l'Uruguay m'en a donné...c'est à dire du plaisir à prendre des tas de photos de vieilles voitures qui roulent ou qui appartiennent à des collectionneurs.

Je l'ai déjà dit et redit mais pour celui ou celle qui aime les vieilles voitures, les pays d’Amériques du sud sont des musées en 3D qu'il faut mettre sur vos listes de voyage. Non seulement, vous verrez des vieilles voitures mais de plus, vous visiterez de très beaux pays.

En 2011, ce qui remonte à bien longtemps maintenant, j'avais fait un article sur les voitures Peugeot: Prise 1. Il y a une semaine en regardant mes statistiques, j'ai été surpris du nombre de personnes qui sont venus visiter cette page donc j'ai décidé de donner une suite.

Une marque dont on trouve les voitures (récentes ou anciennes) partout étant donné que Peugeot possèdent des usines depuis longtemps en Argentine (1958) et un peu moins longtemps au Brésil entre autre. Cela vous permet de voir tout ce que l'on trouve sur nos routes européennes sur les routes de l'Uruguay, de l'Argentine, du Paraguay, du Brésil,  etc. Il y a même certains modèles qui sont introuvables ailleurs qu'en Amérique du sud car ils ont été spécialement conçu pour le marché de ces pays.


On va continuer notre petit tour des Peugeot que j'ai pu capturer dans les rues de Montevideo ou des autres ville du pays.

Peugeot 202 cabriolet
Peugeot 202 de derrière...quelle gueule quand même!
Peugeot 203
Peugeot 403.. joli la couleur!
Peugeot 403 fourgonnette
Ci-dessous, une Peugeot dont je n'avais jamais entendu parler par contre, je suis certain que les spécialistes Peugeot doivent la connaître ou ont entendu parler de celle-ci: La Peugeot 202 Darl'Mart DS de 1947.

Histoire de cette voiture: Emile Darl'Mart (né en 1892 à Villers sur Prayères dans l'Aisne) était un garagiste breton qui deviendra concessionnaire Peugeot en 1930 à Paris. Il avait l'habitude de personnaliser les produits de la marque. Cette voiture a été restaurée en Uruguay et elle porte le châssis numéro 629844 entièrement en aluminium. La carrosserie a été réalisée par Marcel Pourtout.

Elle pèse 750kg, un moteur soigneusement équilibrée avec une culasse Alpax et une boîte électromagnétique Cotal 4 vitesses. Elle fut immatriculée à Strasbourg le 24 mai 1947.

Elle battra trois records internationaux sur l'anneau de l'autodrome de Monthléry le 21 octobre 1947. Les pilotes sont les frères Marcel et Maurice Goux, Jean Pujol, Eugène Martin et Charles de Cortanze. La voiture obtient 3 records qui sont: les 12 miles à 144.536 km/h, les 2 000 kilomètres à 145.045 km/h et les 12 heures à 144.548 km/h. Les commissaires de l'Automobile Club de France certifient le meilleur tour à 155.300 km/h avec une consommation moyenne de 10,55 litres/100 kilomètres.


Après avoir été exposée dans les salons de Paris et de Bruxelles, cette voiture sera vendue et partira pour l'Uruguay dans les mains de M. Alvariza, membre de l'importateur local Peugeot afin de renforcer l'image de la marque. Malheureusement, elle aura un accident sur la Rambla en 1952/1953 et sera remise dans un sous-sol durant quelques années. Elle en sortira en 1957 mais sera de nouveau impliqué dans un accident en 1962 avec cette fois-ci un autobus (décidément, on lui en voulait quelque chose!).

Elle sera transformée plus ou moins lamentablement avec des ajouts de phares, un pare-brise plus haut et une cabine rehaussée afin de la rendre plus vivable tout en sachant que cette voiture était et est unique au monde car il y a eu deux autres voitures comme cela mais elles ont été détruites.

Elle a été exposée au Rétromobile de Paris en 1996. Grâce à des documents, témoignages, plans et des accessoires retrouvés, elle a pu être restaurée par des artisans uruguayens comme l'originale. Tout ce qui avait été altéré par les changements de mauvais goût ont été effacés grâce à un modèle numérique et aux artisans. La restauration sera finie en août 2010 et sera exposée pour la première fois quelques mois plus tard à l'exposition Buenos Aires Autoclassicà (je recommande vivement ce salon car on trouve des voitures extraordinaires) où elle remporte le premier prix des voitures aérodynamiques.

Elle est dépouillée de peinture donc on peut voir ses cicatrices et son intimité. Pour en savoir plus sur Darl'Mart, voici un blog intéressant qui retrace l'histoire de cet artisan pas comme les autres.


Si je ne me trompe pas, cette voiture est exposée maintenant au petit musée de l'automobile à Colonia del Sacramento.

Voici une vidéo de la voiture exposée à Montevideo dans le cadre des 200 ans de Peugeot.



Peugeot 404
Rassemblement de 404 provenant d'Uruguay, d'Argentine, du Pérou
Voici des Peugeot plus modernes que j'ai vu dans ma jeunesse mais qui font plaisir à revoir!


Nous avons eu une 504 non pas break mais familiale donc 7 places! Quel engin pour braquer!
Peugeot 505 break
La 205! Voiture que l'on croise encore pas mal dans les rues de Montevideo
Si vous êtes intéressés par l’actualité sur les voitures et que vous lisez un peu l'espagnol bien qu'il y a pas mal de photos, voici les liens de deux sites:

Ceci vous permettra de voir un peu l’actualité, les voitures (nouvelles ou pas) fabriquées pour le marché du sud, de vous familiariser avec les voitures chintok vendues dans le sud, etc..

Et voila la fin de mes reportages sur Peugeot. A bientôt pour de nouvelles aventures de véhicules.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...