mardi 3 décembre 2013

Patrimoine: Centro Gallego

Je vais vous présenter le Centro Gallego de Montevideo ou si je traduis en français : le Centre Galicien de Montevideo.

Parmi l’énorme immigration espagnole arrivée en masse sur l’Amérique du Sud, certaines régions d'Espagne sont très représentatives des origines de cette immigration vers l'Uruguay et vers les régions du Río de la Plata (l'Argentine en autre). Les régions les plus représentatives dans l'immigration en Uruguay furent celle des Asturies, d’Andalousie, de Galicie et du Pays Basque. Donc, quoi de plus normal de retrouver un Centre Galicien en Uruguay.

Le siège social du Centro Gallego se trouve au 870 rue San José dans le barrio Centro de Montevideo.  Si vous marchez sur San José, je vous conseille de vous arrêter pour en admirer la façade.

Il est le plus ancien au monde car il fut crée le 30 août 1879 sur l'initiative des frères Benigno et Tomé Salgado Vazquez. Les deux autres Centro Gallego les plus anciens du monde après celui de Montevideo sont ceux de Buenos Aires et de La Havane à Cuba.

La naissance de l'institution fut inspirée afin d'unifier les colonies de Galicie du pays pour que ses membres aient un lieu commun et propice à retenir, pratiquer, partager et diffuser leurs coutumes et traditions. La concentration de la population galicienne dans les zones urbaines va donner une forte impulsion à la nouvelle organisation qui, dans les premières années, centrera son activité dans le domaine de l'éducation et de la protection des immigrants. On peut rajouter aussi que c’était un endroit afin d’atténuer le mal du pays et la tristesse de la distance envers la mère patrie.

L'architecte du bâtiment est l'œuvre du célèbre architecte Alfredo R. Campos. Cette maison fut construite en 1925 à l'endroit actuel. La même année, Alfredo R. Campos fut reconnu par ses pairs au Congrès panaméricain des architectes à Buenos Aires. 


Le bâtiment est fabuleux de l’extérieur comme le démontre ces photos mais encore plus encore quand on vous permet d'en visiter l’intérieur. 



Le centre dispose de différentes salles comme la salle Valle Inclán, le salon d'honneur Rosalía de Castro, la bibliothèque Concepción Arenal, une salle de lecture Castelao, un auditorium, un restaurant parrillero El Viejo Pancho

bibliothèque Concepción Arenal
L'antenne qui se trouve à Carasco dispose, sur un terrain de 28 000 mètres carrés, de terrains de sport et d'une piscine. L'institution dispose également d'équipes de football participant à différents championnats locaux, nationaux et participe aux olympiques du championnat espagnol des sports.

Le salon d'honneur Rosalía de Castro
Au fil des ans, le Centro Gallego de Montevideo a offert et offre toujours aux visiteurs des dizaines d'activités de sensibilisation de la culture galicienne, telles que des conférences, des pièces de théâtre, des expositions, des concerts, des barbecues ou des paellas géantes (j'en bave rien que d'en parler) ou des festivals folkloriques.


Le Centro Gallego de Montevideo a reçu de nombreux visiteurs de marque. J'ai mis quelques liens en français ou en espagnol sur les noms car on n'est pas sensé tous les connaître :). Gregorio Marañón, Rafael Alberti, Alfonso R. Castelao, Ramon Otero Pedrayo, Eduardo Blanco Amor, Juan Zorrilla de San Martín (je vous fait visiter son musée dans ce lien), Ramón Suárez Picallo, Juana de Ibarbourou, etc. qui sont quelques-uns des noms qui ont circulé à travers la maison.


La valeur architecturale et culturelle du Centro Gallego de Montevideo, ainsi que son exceptionnel état de conservation, a amené l’édifice à devenir un élément référentiel dans l'architecture urbaine de Montevideo. Le bâtiment a été ajouté au patrimoine des Monuments Historiques du pays.

Le seul hic que j'ai pas trop aimé est d'avoir apercu, dans une des pièces, une photo du général Franco qui représente à mes yeux un dictateur en puissance comme tous ses comparses de dictateurs des pays d'Amérique du sud (Argentine, Uruguay, Paraguay, Chili, Brésil, etc..). Mais bon..chacun a ses goûts...

Quelques autres photos du Centro Gallego


 



Ci-dessous, des photos en noir et blanc du début du Centro Gallego en 1923 et on peut s'apercevoir qu'au fil des années, le centre n'a pas beaucoup changé.


Pour voir la quantité d’événements de cette institution, voici le lien (en espagnol) qui vous permettra de voir qu'ils sont occupés => Centro Gallego.

Fin de mon article sur une institution de Montevideo. A bientôt!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...