dimanche 3 juillet 2011

Alerte pour le Rio de la Plata


Un document de la WWF montre que les principaux fleuves fournisseurs d'eau dans le monde "meurent" à cause des changements climatiques, des dommages environnementaux, de la contamination et des barrages. Plus de la moitié des rivières autour de notre planète sont contaminés ou bien se dessèchent à un rythme effréné du à une sur-utilisation. Des 500 principales rivières dans le monde, plus de la moitié d'entre elles sont hautement contaminées.

Parmi les 10 fleuves au monde qui court le plus grand risque, on connait depuis longtemps les noms du Nil, du Danube, du Gange, du Mekong ou du Yangtse. Depuis des années, on nous parle de ces fleuves et c'est vrai qu'on se demande si les autorités voient que l'avenir sera pire que celui d'aujourd'hui si on ne commence pas à prendre des actions très sévères dès maintenant tout en se mettant dans la tête que nous avons déjà atteint le seuil de l'alerte maximale et surtout critique. Dans ces 10 grands fleuves les plus à risque, WWF met aussi le Río de la Plata (numéro 3 sur la liste des 10).

Comme vous avez pu le voir à travers mon blog, une partie de l'Uruguay et tout Montevideo vit au bord et avec le Río de la Plata. Le Río de la Plata est un estuaire qui se jette dans l'océan Atlantique et qui est formé par la réunion des rivières Paraná (qui passent par le Brésil, le Paraguay et l'Argentine) et Uruguay (qui passent par le Brésil et l'Uruguay). La rivière Uruguay sert de frontière durant tout son parcours entre la République d'Argentine et la République Orientale de l'Uruguay.

Malheureusement et ce depuis des décennies, le Río de la Plata présente une contamination très importante en déchets industriels ainsi que les déchets des domiciles qui proviennent de ses rives ou des ses affluents. De plus, dans les dernières années, l'utilisation de pesticides dans l'agriculture n'a rien arrangé dans la région.

Montevideo et ses plages comme les playa Ramirez, playa Pocitos, playa Honda, playa de Los Ingleses, playa Carrasco donnent sur le Río de la Plata et non l’océan Atlantique comme beaucoup de gens le pensent. L’océan ne commence vraiment qu'au niveau de Punta del Este. Cette façade du Río inclut aussi les stations balnéaires comme Atlántida, Parque del Plata,
Piriápolis, etc. Ces plages sont un des charmes de Montevideo et cela se voit surtout durant les journées ensoleillées de la haute saison quand elles sont prises d'assaut par la population locale. Tout le monde vit sur la plage mais la ou j'ai un problème est au moment de la baignade. 

Perso, j'adore les plages de Montevideo car je m'y promène souvent ou bien je vais y pique-niquer mais par contre me baigner complètement dedans: jamais (seulement mes doigts de pied auront droit à une petite trempette). C'est vrai que des gens vont vous dire qu'ils n'ont les moyens d'aller à Punta del Este ou plus haut dans la pays pour se baigner dans l’océan, ce que je comprends parfaitement, mais il faut faire attention à la pollution de l'eau. 

Je ne suis pas certain que des prélèvements ont lieu sur une base régulière afin de contrôler le niveau de pollution (style bactérie e-coli en été quand il fait très chaud) ou des contrôles ont lieu après les pluies. Si vous vous promenez le long de la rambla et que vous ouvrez vos yeux, vous vous apercevrez que la plupart des eaux usagées de la ville se déversent dans le Río ainsi que tous les égouts. Il ne faut pas chercher à des milliers de kilomètre, c'est juste à vos pieds ou plutôt sous vos pieds. 

Je trouve assez étonnant pour une ville de plus de 1.5 millions d'habitants qu'il n'y est pas une infrastructure adéquate pour disposer des eaux usagées et surtout faire descendre le niveau de la pollution du Río car c'est un élément vital pour le charme de la ville et pous le pays. Vous avez vu dans un de mes précédents sujets mon coup de gueule sur la propreté de la ville mais malheureusement cela impacte aussi d'autres aspects comme la propreté et la pollution du Río. Voila mes photos qui démontrent pourquoi le Río est pollué au max et que les plages sont nettoyées à peu prés tous les jours...
Voila le problème numéro un de la ville. Personne nettoie les caniveaux de la ville et il n'existe aucun camion-balayeur qui passe dans les rues de la ville. 
Donc, tout s'accumule au niveau des caniveaux (feuilles, bouteilles, plastiques, cartons et j'en passe) et se retrouve devant des bouches d’égouts énormes où tout s'engouffre car il y a aucune grille de protection. Puis tout cela, au moment des pluie, va se retrouver dans les canalisations qui vont sortir au niveau des plages.

Vous voulez voir un des ces canalisations...en voila une qui se trouve proche du Puerto del Buceo. Comme vous pouvez le voir, tout ce qui se trouve dans le style de bunker (déchets) part directement dans le Río.

Ensuite, vous avez les canalisations d'eaux usagées comme celle-ci dessous qui se trouve au niveau de Punta Gomensoro (barrio de Punta Gorda)

Je peux vous dire qu'à coté de ce canal, ça pue vraiment la me*de
Ensuite, vous avez les canaux qui déversent leurs eaux usagées tranquillement mais il n'y a pas trop de déchets et pas trop d'odeur en hiver (par contre en été, ce n'est pas Chanel Numéro 5!). Je suppose qu'ils filtrent le plus gros des déchets quelque part en chemin. Celle-ci se trouve juste après la playa Pocitos (le long du terminal de bus Pocitos)


Photo prise en hiver donc pas d'odeur par contre une autre histoire en été.

Après, quelques photos de ces séries de sortie de canalisation ou de tuyaux le long de la rambla où bien qui se trouvent sur certaines plages.




Bon je vais arrêter la car je sens votre exaspération quand vous voyez les photos mais c'est, malheureusement, un réalité de la ville et du pays car ce qui se fait dans Montevideo se fait à l’échelle du pays. Je suis à peu prés certain qu'il doit avoir des lois sur l’environnement mais que celle-ci ne sont pas appliquées (le gouvernement et les municipalités en premier sont les fautifs).




Toutefois, un rappel: cela touche surtout le Río de la Plata. Je ne vous demande pas d'aller vous baigner en scaphandre mais faites attention à l'eau, surtout pour les jeunes enfants.





2 commentaires:

  1. Bonjour,

    J'ai débarqué à Montevideo il y a trois semaines en provenance de la Réunion.
    Je m'acclimate à la ville, je constate avec plaisir que mon sentiment sur la qualité des eaux du Rio sont confirmés par vos dires.
    Pour la gastronomie, j'avoue déjà avoir une overdose de la viande, moi qui en tant que méditerranéen, n'ai JAMAIS vécu loin de la mer ( sauf en de brèves périodes) et fait du poisson mon alimentation de base, je ne suis pas à la fête, mais la vie ce n'est qu'une longue suite d'adaptation/acclimatation.
    Au plaisir de vous lire, peut être même de nous rencontrer, j'habite moi aussi Pocitos, Calle Ellauri.
    Faites moi signe, si vous le désirez.
    jean_yves_bourelly@hotmail.com
    Cordialement,

    Jean yves

    RépondreSupprimer
  2. Jean Yves,

    On peut trouver du bon poisson dans les Ferias et jusqu’à date, je ne me plains pas car j'adore aussi le poisson autant que la viande. Maintenant concernant le Rio, je pense que de monter jusqu’à Punta del Este ou plus haut est la meilleur des solutions si on veut profiter de la mer.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...